Paroles

de Prévert
Mise en scène de Robert Fortune
Avec Brigitte Fossey et Catherine Arditi
10 juin 2000
Théâtre de l'Oeuvre


Deux personnes dynamiques mènent ce spectacle avec brio : Catherine Arditi et Brigitte Fossey.


Prévert, poète de Paris et poète du monde


Il n'est pas de poète plus parisien que Prévert. Avec lui, les noms de rue chantent et ont une âme. Avec lui, on retrouve la gouaille, masquant à peine la détresse ou l'indigation. Et puis, plus que parisien, Prévert est un poète tout court. Il aime les mots, il joue des mots, les habillant aux couleurs de l'humour.


Nos trouvères de l'an 2000


Catherine Arditi et Brigitte Fossey, voici nos deux trouvères de l'an 2000. L'une élégante, enthousiaste, malicieuse, s'impose comme un rayon de lumière. L'autre, sensible, émouvante, attachante, parfume les poèmes de sa voix posée, aux accents de Montmartre. Et puis, pour que la musique ne soit pas oubliée, se présentent deux anges aux ailes de carton. Mauricette Leibowitch rappelle nos douces grands-mères, qui d'une voix claire et limpide, calmaient nos excitations d'enfant. Au piano, Maurice Blanchot évoque avec coeur les célèbres Feuilles mortes.


A la fin du spectacle, par la grâce de la poésie, nous quittons le théâtre, légers, avec des ailes de carton...




Tour Eiffel
Top

Accueil Spectacles          Critique suivante




Copyright © 2000 Dominique Dufils

Les photos et textes de ce site sont protégés.
Toute reproduction, même partielle,
est interdite sans autorisation préalable.