Présences 2000

Soirée d'ouverture
4 février 2000
Radio France


Le concert d'ouverture du festival Présences 2000 présentait quatre oeuvres symphoniques. L'orchestre philharmonique de Radio France, dirigé par le sympathique chef finlandais, Leif Segerstam, a exécuté avec courage et efficacité les difficultés techniques de ces partitions.

Ji-Sô I de Yoshihisa Taïra
Sérénité et médiation orientales

Ji-Sô I de Yoshihsa Taïra est une merveille d'orchestration. Chaque groupe d'instrument mis en valeur glisse ses sonorités vers un autre groupe, créant un ensemble harmonique fascinant. Passée cette constatation, l'auditeur pénètre insensiblement dans l'oeuvre et s'imprègne d'une certaine lenteur, de certains non-dits, qui le conduisent vers une sérénité toute orientale. Cette musique est spirituelle, elle crée en nous un état propre à la méditation et à la contemplation.

Hiranyaloka de Marco Stroppa
Voyage dans l'espace musical

Hiranyaloka, planète de la cosmogonie hindouiste, accessible par notre sixième sens, celui de l'intuition, nous convie à un voyage dans l'espace intérieur de la musique. Cette oeuvre est sans doute moins mystique que la précédente, mais Marco Stroppa est un maître de la tension dramatique, des surprises, des contrastes. Les percussions, loin d'être cantonnées dans leur traditionnel rôle de soutien, participent au jeu et tiennent souvent le premier rôle, dynamique, exotique, voire humoristique. Je défie quiconque de s'endormir d'ennui en écoutant cette oeuvre.

Le festival Présences :

Chaque année, Radio France organise le festival Présences pour présenter le meilleur de la création musicale contemporaine.

C'est l'occasion de rencontrer les compositeurs de la musique d'aujourd'hui et de demain. Avantage non négligeable : tous les concerts sont gratuits.




Tour Eiffel
Top

Accueil Spectacles          Critique suivante




Copyright © 2000 Dominique Dufils

Les photos et textes de ce site sont protégés.
Toute reproduction, même partielle,
est interdite sans autorisation préalable.