Orchestre Pasdeloup


Direction musicale de Wolfgang Doerner
Avec Bruno Rigutto, piano
Nicolas Baldeyrou, clarinette
Samedi 11 janvier 2003
Théâtre Mogador



L'orchestre Pasdeloup nous a réservé une bonne surprise pour le premier concert de l'année. Dans une salle plus que fraîche en raison d'une panne de chauffage, les musiciens nous ont proposé un superbe concert.


Weber, Concertino pour clarinette en mi bémol majeur op. 26

Le concertino pour clarinette de Weber demande au soliste virtuosité et sensibilité. Parrainé pour ce concert par Bruno Rigutto, le jeune Nicolas Baldeyrou ne manquait ni de l'une ni de l'autre.


Concerto pour piano en la mineur op. 16

Bruno Rigutto enchaîna avec conviction le beau concerto pour piano en la mineur de Grieg. Outre le travail rigoureux et agile du soliste, j'ai particulièrement apprécié le bel ensemble des cordes et la délicatesse de la flûte. Le public ravi déclencha un bis qui nous permit d'entendre un crépuscule de Schumann interprété par les deux solistes.


Brahms, Symphonie n° 3 en fa majeur

Puis l'orchestre resta seul en scène pour nous donner la mélancoliquement langoureuse troisième symphonie de Brahms. Comme dans les autres parties du concert, le chef d'orchestre Wolfgang Doerner mène avec dynamisme l'orchestre vers le succès. Ses gestes, parfois un peu amples, sont néanmoins précis et son corps anime la musique. Est-ce une complicité particulière entre l'orchestre et ce chef qui nous les rend si bons ? En tout cas, personne ne fait défaut et tous font vibrer avec justesse la symphonie jusqu'à sa conclusion majestueuse.


En un mot, on reviendra...



Tour Eiffel
Top

Accueil Spectacles          Critique suivante




Copyright © 2003 Dominique Dufils

Les photos et textes de ce site sont protégés.
Toute reproduction, même partielle,
est interdite sans autorisation préalable.