Concert du dimanche matin

Avec Pascal Moraguès
le quatuor Prazak
Dimanche 19 janvier 2002
Théâtre du Châtelet

A. Dvorak, Quatuor à cordes n° 13 en sol majeur opus 106 B. 192

Le quatuor Prazak rassemble de bons musiciens, solides et convaincus. Le deuxième mouvement du quatuor n° 13 de Dvorak fut interprété avec finesse et un grand sens du relais équilibré entre chaque instrument.


W. A. Mozart, Quintette pour clarinette et cordes en la majeur K. 581 "Pour A. Stadler"

Mais le grand moment du spectacle vint avec le quintette pour clarinette et cordes de Mozart. Virtuose de la clarinette, Pascal Moraguès produit de merveilleux sons aux harmoniques profondes. Son intrument est poignant comme une voix humaine, ou mieux, plusieurs voix, l'une chaude et grave, l'autre aérienne et ailée. Non content d'ailleurs d'être un grand soliste, il est aussi un animateur précis, attentif au groupe et chaleureux.


Certains passages sont d'une grande douceur, propres à consoler l'âme affligée. D'autres sont toniques, gais, mais toujours intenses.


Le public a aimé, rappelé, et pour notre plus grand plaisir, les musiciens ont repris l'un des passages les plus marquants : extrême agilité de la clarinette, envol des musiciens vers des hauteurs profondément humaines, et plus encore...



Tour Eiffel
Top

Accueil Spectacles          Critique suivante




Copyright © 2002 Dominique Dufils

Les photos et textes de ce site sont protégés.
Toute reproduction, même partielle,
est interdite sans autorisation préalable.