Idoménée

de Mozart
Livret de Giovanni Battista Varesco
Direction musicale et mise en scène
d'Ivan Fischer
Avec Marius Brenciu, Susan Graham
Mary Mills, Christine Goerke
Michael Myers, Donald Litaker
14 avril 2002
Opéra Garnier



La critique est mauvaise ? Eh bien, tant pis, le spectacle est bon. Parce que c'est un opéra de Mozart, parce que les chanteurs connaissent leur métier, parce que la musique est sensible, parce que l'amour triomphe.


Un livret non sans profondeur

Un homme aimé de deux femmes, un père et un fils séparés par un serment funeste, quel enchevêtrement de sentiments, contraires ou partagés ! Ces épreuves dégagent le diamant, celui des vrais sentiments, du meilleur pouvoir, et la fin est heureuse.


Une mise en scène critiquée, mais soignée

La mise en scène a été critiquée, fustigée. Certes, l'Amour doré de la fin n'est pas d'un goût exquis. Certes, les temps faibles de l'action ne sont pas compensés par un montage scénique. Mais quel charme dans ces décors de toiles peintes à l'ancienne, ces personnages qui surgissent du sol, ces changements de décor à vue. Quel souci du détail, qui va jusqu'à insuffler une brise légère dans les voiles d'un bateau accosté.


Une qualité musicale très homogène

La musique est encore meilleure. La délicieuse Mary Mills, diaphane comme une nymphe de Botticelli, interprète avec beaucoup de vérité et de finesse musicale le rôle lumineux d'Ilia, la Troyenne. Adimante, évidemment un peu efféminé sous les traits de Susan Graham, nous a réservé des airs de toute beauté. Christine Goerke interprète le personnage ambigu d'Electre et domine la situation par la qualité de son jeu. Elle est remarquable dans la scène finale de la folie. Quant à Marius Brenciu (Idoménée), il est le seul à avoir un phrasé nettement compréhensible en italien, ce qui rend son personnage très présent. On n'en apprécie que mieux le dilemme auquel il est soumis en tant que souverain, la difficulté de ses choix, la sagesse finale de son abandon volontaire et serein du pouvoir.


En conclusion, je recommande de voir ce spectacle à tous ceux qui ont envie d'entendre de la belle musique dans un décor d'opéra, à tous ceux qui ne connaissent pas cette passionnante histoire pour le plaisir de la découverte, à tous ceux qui la connaissent pour en apprécier toutes les nuances musicales et les subtilités narratives.




Tour Eiffel
Top

Accueil Spectacles          Critique suivante




Copyright © 2002 Dominique Dufils

Les photos et textes de ce site sont protégés.
Toute reproduction, même partielle,
est interdite sans autorisation préalable.